Soutenance de thèse de doctorat de Pierre-Louis STENGER

Ecole doctorale , Recherche
Date de l'événement :
Salle A 4-2
Soutenance de thèse sur le thème "Diversité et plasticité chromatique chez l’huître perlière Pinctada margaritifera var. cumingii (Linnaeus, 1758) : caractérisation du tryptique « phénome, génome, épigénome »"
  • Thème : "Diversité et plasticité chromatique chez l'huître perlière Pinctada margaritifera var. cumingii (Linnaeus, 1758) : caractérisation du tryptique  " phénome, génome, épigénome " "
  • Département : Sciences, technologies et santé
  • Domaine : Biologie des organismes CNU 68
  • Spécialité : Transcriptomique, génomique et épigénomique marine
  • Directeurs de thèse :

    • Chin-Long KY, Chercheur, PDG-RBE-RMPF, IFREMER
    • Serge PLANES, Directeur de recherche, CRNRS-EPHE-CRIOBE
  • Composition du jury :

    • Chin-Long KY, Chercheur, PDG-RBE-RMPF, IFREMER, Directeur de thèse
    • Serge PLANES, Directeur de recherche, CRNRS-EPHE-CRIOBE, Co-directeur de thèse
    • Sarah LEMER, Chercheuse, Lemer Invertebrate Genomics Lab - University of Guam, Examinatrice
    • Jérémie LE LUYER, Chercheur, UMR EIO - PDG-RBE-RMPF, IFREMER, Examinateur
    • Cédrik LO, Docteur, Responsable projets perliculture - DRM, Examinateur
    • Dean JERRY, Professeur-College of Science and Engineering, James Cook University, Rapporteur
    • Christoph GRUNAU, Professeur des universités, IHPE, Université de Perpignan Via Domitia, Rapporteur

Résumé de la thèse 

photo_id_with_oysters_0.jpg

L'huître perlière, Pinctada margaritifera var. cumingii (Linnaeus, 1758), constitue la seconde ressource économique de la Polynésie Française. C'est l'un des seuls bivalves exprimant une gamme aussi variée de colorations internes de coquille, et par corrélation, de couleur de perle.

 

Cette variabilité phénotypique faiblement caractérisée dans la littérature est en partie sous contrôle génétique, mais est également sous influence environnementale. Dans ce contexte, cette thèse s'intéresse à identifier pour trois phénotypes d'intérêt pour le secteur perlicole (rouge, jaune et vert) : i) une méthode permettant de caractériser ces variations chromatiques, ii) les gènes clés exprimés lors de la formation de coquilles menant à des phénotypes de couleurs contrastés ; iii) les variants génétiques responsables de l'expression de ceś couleurs ; iv) des mécanismes épigénétiques contrôlant l'expression de la plasticité chromatique en réponse à l'environnement.

 

L'association de ces différents domaines d’études a permis d'appréhender des processus expliquant la plasticité et la diversité de la coloration pigmentaire de ces phénotypes. Ces résultats ont permis de déceler une batterie de marqueurs génomiques et épigénomiques qui permettra de poser les bases conduisant à la sélection génomique d'individus fortement colorés. Ces informations couplées aux futurs résultats d'études génomiques sur les autres caractères d'intérêt perlicole (lustre, taille, etc.) vont permettre d'obtenir des populations de référence sélectionnées par marqueurs génomiques pour la production de lignées élites d'huîtres perlières donneuses de greffons de haute qualité.

 

Outre l'importance de ces résultats pour la perliculture, cette thèse améliore considérablement nos connaissances sur les processus de pigmentation des mollusques bivalves et pourrait favoriser l'émergence d'un nouveau modèle biologique pour l'étude pluridisciplinaire de la pigmentation.

Parcours 

  • 2014 - Bsc. in Marine Biology and Ecology - University of La Rochelle, France
  • 2016 - Master's degree in Environmental Management and Coastal Ecology -  University of La Rochelle, France

La soutenance

  • Mercredi 27 novembre à 9h en salle A 4-2, campus de l'Université de la Polynésie française
  • Soutenance publique.

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.