Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

"RAMA RAMA" : Témoignages d'étudiants en stage : Tehaurai CHAN

Rama Rama

logo_rama_rama_site_web.jpg

Tehaurai CHAN - stage de chargé de terrain

  • Etudiant en L2 Sciences de la Vie (2015-2016)
  • Stage obligatoire à la Société d’Ornithologie de Polynésie (MANU SOP)
  • Du 02 au 31 mai 2016 (4 semaines)
  • Premiers pas à l’UPF : Licence SVT (2013-2014)

tehairai_plan_de_travail_1.jpgComment as-tu eu l'idée de faire ton stage de licence au sein de la Société d’Ornithologie de Polynésie et comment as-tu procédé pour y arriver ? Avais-tu déjà une connaissance du milieu avant ce stage ?

Je cherchais un stage qui se déroulerait en plein air et non dans un laboratoire à longueur de journée. J’ai effectué quelques recherches sur les différentes entreprises dont les activités pouvaient correspondre à ce que je recherchais et je suis tombé sur le site de l’association Manu SOP. Je les ai contactés par mail en leur faisant part de ma recherche de stage et en leur transmettant CV et lettre de motivation. Une semaine après, j’ai obtenu une réponse positive de leur part. On s’est rencontré afin que l’on puisse définir les missions que l’on m’a confiées par la suite et un mois après je commençais mon stage avec eux pour la sauvegarde des oiseaux endémiques des vallées de Tahiti. Avant ce stage, je n’avais que de vagues connaissances vis-à-vis de l’ornithologie à Tahiti mais je connaissais déjà un peu les vallées, la faune et la flore de notre île.

Que retiendras-tu de ce stage ? Qu'est-ce qui t'a été bénéfique ?

 Ce que je retiens de ce stage ? Chaque action que l’homme fait à des impacts sur l’écosystème dans lequel il évolue. Dans le cas de mon stage, il s’agissait de l’introduction, par le passé, d’espèces non indigènes censées régler certains problèmes écologiques de l’époque et qui ont eu un effet néfaste sur la faune locale. Nous observons encore aujourd’hui l’effet néfaste et les répercussions de cette introduction. Ce qui m’a été bénéfique lors de ce stage ? Je pense avoir appris à travailler en autonomie, à prendre des initiatives qu’elles soient bonnes ou pas, à expliquer à ton tuteur pourquoi tu les as prises et par la suite te remettre en question et t’adapter.

Qu'est-ce qui a été le plus difficile et comment l’as-tu dépassé ?

Ce qui a été le plus difficile pour moi au cours de ce stage c’était lorsque je me rendais dans les quartiers de Punaauia et Paea, les gens me prenaient souvent pour un voleur faisant du repérage. Afin de remédier à cela, j’ai du prendre mon temps pour leur expliquer en détails l’objectif de mon stage et les actions que mène la SOP. J’ai donc dû mener des actions de sensibilisation en développant mes qualités communicationnelles.

Un souvenir particulier et précis qui te restera de cette expérience professionnelle ?

Le meilleur souvenir que je garderai de ce stage ? Lorsque nous nous sommes rendus dans la vallée de Papehue à Paea pour y observer ceux pour qui la SOP se battait au quotidien, le Monarque. C’est un petit oiseau qui, lorsqu’il est jeune, n’est pas farouche et s’approche de très près des randonneurs, c’était vraiment cool.

Pourrais-tu détailler ta rencontre avec ce monarque ? 

On est entré dans la vallée de la Papehue au petit matin, vers 7h30. Notre tutrice nous a briefés sur le déroulé de la matinée avec en premier lieu une phase d'observation des monarques pour que nous puissions les voir, puis un repérage dans les quartiers de la commune, afin de cibler ceux qui comptaient le plus d'espèces invasives. 

Après avoir marché pendant environ 20 à 30 minutes dans la vallée, nous sommes arrivés au premier nid de monarques, dans lequel notre tutrice et son équipe avait observé la naissance d'un juvénile l'année passée. Nous nous sommes placés chacun à un endroit stratégique afin de maximiser nos chances d'observer les oiseaux. Environ 2-3 minutes d’attente et nous avons entendu les premiers chants de monarques. La seconde d'après, j'entendais un battement d'ailes dans un arbre à ma gauche et, caché derrière une feuille, j'ai vu un petit oiseau brun. Ma tutrice m'a fait signe et j'ai alors compris qu'il s'agissait du juvénile du nid en question. Fidèle à sa curiosité, il ne cessait de sauter de branche en branche pour venir à ma rencontre, jusqu'à arriver à environ deux mètres, sur une branche juste en face de moi. Puis, aussi soudainement qu'il est apparu, il est reparti aussitôt dans la cime des arbres où l'attendaient ses parents. Voici comment s'est passé ma rencontre avec le monarque de Tahiti de la vallée de Papehue.

Que conseillerais-tu aux étudiant·es pour leur recherche de stage ?

Il faut qu’ils sachent dans quel domaine ils veulent effectuer leur stage, c’est important car il ne faut pas oublier qu’un stage est une expérience professionnelle et peut-être une ouverture sur le monde du travail à la suite des études et que s’ils trouvent un stage qui leur plaît, ils s’investiront plus que pour un stage qu’ils sont obligés de faire. Enfin il faut qu’ils soient persévérants et qu’ils n’hésitent pas à mettre en avant leurs qualités et leur volonté.

Comment as-tu mené tes recherches de stage ? Uniquement sur internet ou via d'autres biais ? (SEFI, COSIP, autres étudiants, connaissances) ?

 J'ai trouvé ce stage par le biais de ma professeure de biologie, qui m'a parlé de cette association et qui m'a transmis leurs coordonnées.

Sais-tu si l’association avait déjà reçu des stagiaires ? As-tu été bien intégré dès le départ ? (Avec combien de salariés/bénévoles as-tu été en contact durant ton stage ?) Est-ce cela t'as donné envie de retravailler en association ?

Oui, ils ont déjà reçu des stagiaires dont l’une est devenue employée et travaille aujourd'hui à leurs côtés. Dès le départ, l'ambiance était conviviale, pas de stress. Mon tuteur m'a tout de suite mis à l'aise en m'exposant ce qu'ils faisaient, pourquoi ils le faisaient et qu'est-ce que j'allais apporter par le biais de mon stage. Retravailler en association, peut-être pas car j'aimerais monter mon propre business.

As-tu refait un stage depuis ? Quel est ton projet professionnel ?

Oui, je suis actuellement en stage au sein de la station de télécommunication Polynésie Première, au sein de laquelle j'effectue un travail d'étude énergétique de l'ensemble du bâtiment qui consiste à étudier ses consommations électriques et trouver des solutions afin de les réduire.

 

Cette expérience de stage t'intéresse ? Viens te renseigner sur les stages, les ateliers et les formations au COSIP. Si toi aussi tu souhaites valoriser ton stage de licence ou master, contacte le COSIP : cosip@upf.pf

Site de MANU SOP : www.manu.pf 

 

 

PLUS D'INFOS

RAMARAMA : Témoignages d'étudiants en stage

Projet RamaRama

Lire la suite
FICHE CONTACT

CENTRE ORIENTATION STAGES ET INSERTION PROFESSIONNELLE (COSIP)

  • Heures d’ouverture au public : du lundi au jeudi de 7h30 à 11h30 et de 13h à 16h - le vendredi de 7h30 à 11h30

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.