• Accueil
  • >>
  • Vidéo de la soutenance de thèse en Doctorat de Martin LOESDAU
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Vidéo de la soutenance de thèse en Doctorat de Martin LOESDAU

Soumis par pmyotted le mar, 31/01/2017 - 14:00  VidéosThèses soutenuesRecherche

Soutenance de thèse de Martin LOESDAU UPF Martin LOESDAU

Visionnez la vidéo de la soutenance de thèse de Martin LOESDAU sur le thème « Towards a computer vision-based quality assessment of Tahitian pearls ».

  • Département : Sciences
  • Domaine : Informatique  (CNU : 27)
  • Soutenance en anglais
  • Date : lundi 12 décembre 2016, UPF

Résumé de la thèse

La perle de Tahiti représente un enjeu considérable pour l’économie de la Polynésie française. En 2015, plus de 7 millions perles étaient exportées, contribuant à plus de 50% des exportations totales du territoire avec une valeur de plus de 61 millions €. Pour estimer la valeur d’une perle, sa qualité est évaluée par rapport à différents paramètres comme la taille, l’épaisseur de la nacre, la forme, la couleur, la qualité de la surface ou le lustre. Cette évaluation est actuellement faite à la main. Ce processus est non seulement lent mais aussi subjectif pour certains paramètres comme la couleur ou le lustre.

 

L’objectif de cette thèse est d’analyser les possibilités d’application des méthodes de vision artificielle pour automatiser l’évaluation de la qualité de la perle de Tahiti par rapport aux deux paramètres ‘épaisseur de la nacre’ et ‘couleur’. Pour le premier paramètre, différents algorithmes de segmentation ont étés développés afin de calculer le profil de l’épaisseur de la nacre d’une perle à partir d’images aux rayons X. Un prototype a été réalisé montrant que la mesure automatique est plus rapide et plus précise que l’évaluation manuelle. Pour classifier la couleur de la perle, un travail fondamental sur la théorie de l’espace colorimétrique normalisé rgb a été effectué comprenant une formalisation du calcul des indices chromatiques. Des séries de classification artificielle de la couleur des perles de Tahiti basées sur cette formalisation ont été faites. Les résultats montrent d’une part que cette formalisation ouvre quantité de nouvelles possibilités dans le domaine de la classification d’objets et d’autre part que la classification artificielle de la couleur de la perle de Tahiti est généralement possible.

Biographie de Martin LOESDAU

loesdau.jpgAprès deux années de licence en génie mécanique à la Technische Universität de Berlin, Martin Loesdau s’est orienté vers des études de conception technique des turbomachines. Pendant son Master, dont il a fait un an au Chili à la Pontificia Universidad Catolica, il s’est spécialisé dans la surveillance des conditions des éoliennes à partir de mesures de vibrations. Il a terminé son Master en ajoutant une composante d’apprentissage machine, pour analyser et classifier les données décrivant l’état des éoliennes. C’est pendant ces travaux qu’il a découvert sa passion pour le monde de la recherche qui l’a finalement mené à Tahiti pour travailler sur l’application de l’apprentissage machine, en combinaison avec le traitement d’image, à la classification de la qualité de la perle de Tahiti.

 

Vidéo de la soutenance

 

 

Vidéo de la soutenance de thèse en Doctorat de Martin LOESDAU

 

 

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.