• Accueil
  • >>
  • Vidéo de la soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches de Van-Mai CAO-LORMEAU
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Vidéo de la soutenance d’Habilitation à Diriger des Recherches de Van-Mai CAO-LORMEAU

Soumis par pmyotted le ven, 02/06/2017 - 15:00  VidéosRechercheRecherche

Van-Mai CAO-LORMEAU Van-Mai CAO-LORMEAU

Découvrez la vidéo de la soutenance HDR de Van-Mai CAO-LORMEAU sur le thème « 4 000 jours à traquer le Diable au Paradis : dengue, Zika et autres arbovirus dans les îles du Pacifique » sur notre chaine YouTube...

  • Département : Sciences
  • Domaine : Biologie cellulaire (CNU : 65)
  • Thème : "4 000 jours à traquer le Diable au Paradis : dengue, Zika et autres arbovirus dans les îles du Pacifique"

Vidéo de la soutenance

  • La soutenance s'est tenue le vendredi 26 mai 2017 en salle de visioconférence de l'ESPE, université de la Polynésie française.

 

 

Les travaux de recherche du Dr Van-Mai Cao-Lormeau, chargée de recherche et coordonateur de projets, à l’Institut Louis Malardé, portent sur les arbovirus (arthropod-borne virus) transmis par les moustiques et plus particulièrement les virus de la dengue, du Zika et du Chikungunya.

 

Avec la survenue régulière d’épidémies, le virus de la dengue (Flavivirus, Flaviviridae) reste une problématique majeure de Santé publique, en Polynésie française comme dans les autres îles du Pacifique. Les programmes de recherche développés par le Dr Cao-Lormeau sur la dengue, au cours de ces 10 dernières années avaient pour objectifs communs de contribuer à l’amélioration de la surveillance et à une meilleure compréhension de la dynamique des épidémies de dengue en Polynésie française et dans la région Pacifique. L’émergence d’autres arbovirus, en particulier le virus du chikungunya (Alphavirus, Togaviridae), puis le virus Zika (Flavivirus, Flaviviridae), a conduit à ce que ses travaux de recherche s’élargissent à ces autres arbovirus. Dans le même temps les sites d’études se sont étendus de la Polynésie française à d’autres îles du Pacifique, en particulier Fiji. Ses travaux de recherche, menés en partenariat avec des institutions locales, régionales et internationales, ont contribué à des avancées scientifiques majeures, notamment concernant le virus Zika (elle est le 1er auteur du 1er article scientifique démontrant le lien de causalité entre infection Zika et Syndrome de Guillain barré). Dans la mesure où les épidémies de Zika dans le Pacifique et en Amérique Latine ont eu lieu dans des contextes de circulation endémique de dengue, l’existence d’une immunité anti-dengue a été suggérée comme pouvant contribuer à la survenue de formes cliniques sévères en cas d’infection par le virus Zika. Le Dr Cao-Lormeau vient ainsi de lancer la première phase d’un nouveau programme de recherche, R-ZERO Pacific, lequel s’intéresse notamment à l'influence possible d’une immunité anti-dengue préexistante sur l’efficacité et la persistance de la réponse immunitaire induite par le virus Zika. En prenant comme site d’étude la région Pacifique, ce programme prévoit d’identifier les facteurs de risque d’émergence et de récurrence d’épidémies de Zika dans les zones qui ont, d’ores et déjà, été affectées.

Biographie de de Van-Mai CAO-LORMEAU

photo_id_vm_cao-lormeau.pngTitulaire d’un Doctorat en Sciences, spécialité biologie des organismes, obtenu à l’Université de la Polynésie française, et d’un DIU de Virologie fondamentale (cours Institut Pasteur) obtenu à l’Université Paris VII, le Dr Cao-Lormeau a amorcé sa carrière de chercheur à l’Institut Louis Malardé, en 2006. Elle a été à l’initiative de 6 nouveaux programmes de recherche, s’intéressant à la dengue et aux arbovirus émergents en Polynésie française et dans le Pacifique, et à participé à 4 programmes coordonnés par d’autres institutions. Pour mener à bien ses travaux, elle a bénéficié de subventions d’origine diverse (ANR, Fonds Pacifique - Ministère des Affaires Etrangères, Contrats de Projet Etat-Polynésie française, Délégation à la Recherche de la Polynésie française, Union Européenne, Welcome Trust) pour  un montant approchant les 900 k€. Elle est l’auteur de 43 articles publiés dans des revues scientifiques référencées. Elle a assuré la co-direction de 6 étudiants en Master, l’encadrement de deux étudiants en Thèse de Doctorat, ainsi qu’une étudiante en Thèse d’exercice en pharmacie.

 

 

 

FICHE CONTACT

ECOLE DOCTORALE DU PACIFIQUE (EDP)

  • Heures d’ouverture au public : du lundi au jeudi de 8h à16h et le vendredi de 8h à 12h
PLUS D'INFOS
Logo ED Pacifique UPF

L’école doctorale du Pacifique

L’école doctorale du Pacifique (ED469) est commune à l’UPF et à l’université de la Nouvelle-Calédonie. Pluridisciplinaire, elle réunit un ensemble de compétences autour des thématiques propres aux milieux insulaires du Pacifique.

Lire la suite

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.