Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

UMR Ecosystèmes Insulaires Océaniens (EIO)

Soumis par communication le jeu, 03/12/2015 - 09:19  Equipe d'accueil UMR-EIO
Logo UMR EIO

Unité Mixte de Recherche (UMR) Ecosystèmes Insulaires Océaniens (EIO)...

Créée en 2012, l’UMR 241-EIO est la première Unité Mixte de Recherche de Polynésie.

Elle réunit 4 institutions caractérisées par leur diversité de statuts : des organismes dépendant de l’État (IRD, Ifremer, UPF) et du Pays (Institut Louis Malardé - ILM)

L’UMR-EIO est centrée sur l’analyse des interactions entre l’homme et son environnement dans les écosystèmes insulaires océaniens. D’un point de vue appliqué, les travaux de l’UMR visent à intervenir directement en soutien à la politique de gestion des EIO dans le Pacifique Sud et en particulier en appui au développement de la Polynésie française, notamment dans le cadre de son Schéma Directeur de la Recherche et de l’Innovation (SDRI) et de son Grenelle de la Mer (Ruahatu).

Les objectifs généraux de l’UMR-EIO

  • Comprendre le fonctionnement des écosystèmes insulaires océaniens exploités et caractériser leur évolution, notamment dans le contexte du changement global.
  • Identifier des substances naturelles d’intérêt et des axes de valorisation des ressources naturelles dans une perspective de soutien au développement durable de la Polynésie.
  • Identifier les facteurs de risque (écologique, sanitaire et social) et caractériser la vulnérabilité des EIO.
  • Caractériser la réponse et le rôle de la biodiversité de ces systèmes et proposer des outils innovants d’observation et de suivi.

Axes de recherche

L’unité est structurée autour d’équipes et d’un thème transversal qui a vocation à faciliter les interactions entre les équipes sur une thématique donnée. Cette structuration (nombre d’équipes, thème) a évolué au cours de la période de référence afin de s’adapter aux mouvements de personnels et d’améliorer le fonctionnement de l’unité.

 

Depuis le 1er janvier 2014, l'UMR EIO est structurée en quatre équipes de recherche :

  • équipe SYREX (Approche systémique des ressources exploitées)  : exploitation des ressources vivantes (perliculture, aquaculture, pêche) ;
  • équipe EIMS (Etude intégrée des métabolites secondaires) : valorisation des métabolites secondaires produits par les organismes vivants ;
  • équipe ESSENTIA (Enjeux sanitaires dans les environnements insulaires) : enjeux sanitaires associés à la gestion des écosystèmes insulaires (veille zoosanitaire et éco-santé des populations) ;
  • équipe FORDIV (Structuration des communautés : réponses aux forçages et biodiversité) : analyse des interactions entre les peuplements et de leur réponse face aux forçages.

 

Cette restructuration a aussi permis de développer une composante transversale dans le domaine de la géographie (intégration de 3 enseignants chercheurs de l’UPF).

Un nouveau thème transversal, focalisé sur l’étude des territoires et des géosystèmes, a ainsi été mis en place afin de stimuler la transversalité entre les équipes de recherche sur des démarches pluridisciplinaires en lien avec la gestion des EIO.
L’ensemble des travaux de recherche qui est proposé dans le cadre de l’UMR-EIO s’inscrit dans la continuité de l’expérience des partenaires et s’appuie sur plusieurs plateformes techniques et analytiques disposées sur les 4 implantations géographiques de l’unité.

Equipe de l'unité

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.