• Accueil
  • >>
  • Soutenance de thèse en Doctorat de Oihana LATCHERE
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Soutenance de thèse en Doctorat de Oihana LATCHERE

Soumis par pmyotted le mer, 01/11/2017 - 14:17  RechercheEcole doctoraleRecherche

Oihana LATCHERE Oihana LATCHERE

Soutenance de thèse de Oihana LATCHERE sur le thème "Influence de paramètres environnementaux sur les processus de minéralisation des perles de culture produites par l’huître perlière Pinctada margaritifera", jeudi 7 décembre à 6h30 salle Visio de l'ESPE

  • Département : Sciences
  • Domaine : Biologie des populations et écologie - Spécialité biologie marine  (CNU 67)
  • Directeurs de thèse :

    • M. Denis SAULNIER – Cadre de recherche  – UMR-EIO  – Ifremer, Co-directeur de thèse

    • Mme Nabila GAERTNER-MAZOUNI – Professeur  – UMR-EIO  – Université de la Polynésie francaise, Co-directrice de thèse.

  • Composition du jury :

    • M. Denis SAULNIER – Cadre de recherche  – UMR-EIO  – Ifremer, Co-directeur de thèse

    • Mme Nabila GAERTNER-MAZOUNI – Professeur  – UMR-EIO  – Université de la Polynésie francaise, Co-directrice de thèse

    • Mme Chloé BRAHMI, MCF, UMR-EIO, Université de la Polynésie française, Examinatrice

    • M. Cédrik LO, Dr, Direction des ressources marines et minières de Polynésie francaise, Examinateur

    • Mme Marthe ROUSSEAU, Chargée de Recherche CNRS, HDR, U1059 INSERM – SAINBIOSE (SAnté INgéniérie BIOlogie St-Etienne), Examinatrice

    • M. MARIN Frédéric - Directeur de recherche CNRS - UMR CNRS 6282 Biogéosciences - Université de Bourgogne Franche-Comté,  Rapporteur

    • M. SOUDANT Philippe - Directeur de recherche CNRS - UMR 6539 LEMAR - Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) - Université de Bretagne Occidentale (UBO), Rapporteur.

Résumé de la thèse

Chez l’huître perlière Pinctada margaritifera, les processus impliqués dans la biominéralisation de la perle sont complexes et contrôlés par des facteurs génétiques, environnementaux et dépendants des pratiques de culture. Ce travail de thèse aborde l’influence de paramètres environnementaux (quantité de nourriture et température) et de pratiques de culture (mise en profondeur) sur la biominéralisation des perles par une approche originale de type « écophysiologique – transcriptomique – structure minéralogique ». Des expérimentations réalisées en milieu lagonaire et en milieu contrôlé ont permis de tester d’une part l’effet in situ de l’électrolyse sur la minéralisation de la coquille d’huîtres juvéniles et d’autre part l’effet de la mise en profondeur des huîtres sur les derniers stades de biominéralisation de la perle. Ainsi, il a été démontré que l’électrolyse stimule la croissance coquillière et que la mise en profondeur influence la couleur de la perle. En conditions contrôlées, les expérimentations menées durant deux phases clés de l’élevage, les premiers et derniers stades de biominéralisation de la perle, ont permis de montrer que la température influence la structure de la nacre, le lustre des perles et le taux d’expression de gènes impliqués dans la biominéralisation. Ces travaux novateurs devraient contribuer in fine à l’amélioration de la qualité des perles de culture ainsi qu’à la définition de nouveaux axes de recherche sur les interactions environnement-biominéralisation.

Biographie de Oihana LATCHERE

photo_these_ol_2.jpgMaster européen d'océanographie MER (Marine Environment and Resources). Université de Bordeaux 1, Centre National Océanographique de Southampton (Angleterre), Université de Bilbao (Espagne).
Stage de Master 2 : "Etude de l'influence de paramètres environnementaux dans le succès de l'invasion du crustacé Palaemon macrodactylus". Station biologique de Doñana (Séville, Espagne)
Stage : "Utilisation de marqueurs moléculaires pour l'étude des aires de distribution de différentes espèces de coraux du genre Acropora". ARC (Center of Excellence for Coral Reef Studies), James Cook University, Townsville, Australie.

 

 

 

 

 

 

La soutenance

  • Jeudi 7 décembre 2017 à 6h30, salle visio de l’ESPE, campus de l'université de la Polynésie française.

  • Entrée libre et ouverte à tous.
FICHE CONTACT

ECOLE DOCTORALE DU PACIFIQUE (EDP)

  • Heures d’ouverture au public : du lundi au jeudi de 8h à16h et le vendredi de 8h à 12h
PLUS D'INFOS
Logo ED Pacifique UPF

L’école doctorale du Pacifique

L’école doctorale du Pacifique (ED469) est commune à l’UPF et à l’université de la Nouvelle-Calédonie. Pluridisciplinaire, elle réunit un ensemble de compétences autour des thématiques propres aux milieux insulaires du Pacifique.

Lire la suite

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.