• Accueil
  • >>
  • Soutenance de thèse de doctorat de Hirohiti RAAPOTO
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Soutenance de thèse de doctorat de Hirohiti RAAPOTO

RechercheActualités , Agenda , Recherche , Ecole doctoraleRecherche

Hirohiti RAAPOTO Hirohiti RAAPOTO

Soutenance de thèse de Hirohiti RAAPOTO sur le thème "Processus physiques et biogéochimiques impliqués dans l’effet d’île aux Marquises", jeudi 13 septembre 2018 à 7h30 en salle de visioconférence de l’ESPE

  • Thème : "Processus physiques et biogéochimiques impliqués dans l’effet d’île aux Marquises"
  • Département : Sciences, technologies et santé
  • Domaine : Météorologie, océanographie physique de l’environnement (CNU n°37)
  • Spécialité : Océanographie
  • Directeurs de thèse :

    • Dr Gaertner Jean-Claude, Directeur de recherche IRD, UMR-241 EIO, Co-directeur de thèse
    • Dr Petrenko Anne, Maître de conférences des universités HDR, Université Aix-Marseille (AMU), UMR-MIO, Co-directrice de thèse
  • Composition du jury :

    • Pr Ortega Pascal, Professeur des universités, UPF, GEPASUD, Examinateur
    • Pr Calil Paulo, Professeur des universités, FURG, Instituto de Oceanografia, Rapporteur
    • Dr Penven Pierrick, Directeur de recherche IRD, LOPS, Rapporteur
    • Dr Martinez Elodie, Chargée de recherche, IRD, LOPS, Examinatrice
    • Dr Maamaatuaiahutapu Keitapu, Maître de conférences des universités, UPF, GEPASUD, Examinateur
    • Dr Petrenko Anne, Maître de conférences des universités HDR, Université Aix-Marseille (AMU), UMR-MIO, Co-directrice de thèse
    • Dr Gaertner Jean-Claude, Directeur de recherche IRD, UMR-241 EIO, Co-directeur de thèse

Résumé de la thèse 

actuweb-hirohiti_0.jpgLes eaux au sein de l’archipel des Marquises présentent une activité biologique importante au regard des eaux océaniques environnantes (on parle d’effet d’île). La biomasse phytoplanctonique, micro-algue à la base de la chaine alimentaire marine, y est particulièrement développée. Différents mécanismes physiques et biogéochimiques peuvent être à l’origine d’un enrichissement en sels nutritifs des eaux de surface et permettre ainsi le développement du phytoplancton. Cependant, il existe peu d’études portant sur la compréhension de ces processus dans l’archipel Marquisien.

Ce travail de thèse s’est donc intéressé à l’étude des processus physiques et biogéochimiques permettant l’enrichissement phytoplanctonique observé dans l’archipel via la modélisation numérique. Dans un premier temps, le modèle dynamique de circulation océanique à haute résolution ROMS (Regional Ocean Modeling System) a été mise en place pour l’archipel marquisien. En effet, ces îles représentent des obstacles d’une trentaine de kilomètre de diamètre qui perturbent l’écoulement du Courant Équatorial Sud générant ainsi une circulation complexe dans leurs sillages, importante à représenter. Plusieurs configurations numériques ont été implémentées afin de sélectionner la plus réaliste. L’étude plus approfondie de cette dernière a permis de mettre en évidence une activité tourbillonnaire importante dans le sillage des îles, qui n’avait jusqu’alors pas été observée par les satellites en raison de leur trop faible résolution spatiale. La caractérisation de la dynamique océanique à l’échelle de l’archipel, et plus particulièrement celle des tourbillons, ainsi que l’étude de leur variabilité saisonnière ont été réalisées pour la première fois.

Puis le couplage de ce modèle physique avec le modèle d’écologie PISCES (Pelagic Interaction Scheme for Carbon and Ecosystem Studies) a permis l’étude de certains processus biogéochimiques dédiés pouvant être à l’origine de la richesse phytoplanctonique de l’archipel. Une attention particulière a été portée sur le rôle de l’apport de fer dans cet effet d’île. Différents processus à l’échelle de l’archipel mais aussi à l’échelle des îles ont été mis en lumière. Plus particulièrement, un apport local de fer depuis les îles semble nécessaire pour réussir à modéliser l’enrichissement phytoplanctonique marquisien.

Parcours 

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

  • Mars - Mai 2017 - Vacations en Océanographie Physique à l’Université de Polynésie Française pour les L3 SVT et PC.
  • Février - Juin 2013 - Stage à Collecte Localisation Satellites dans l’équipe ‘Marine Ecosystem Modeling and Monitoring by Satellite’. Modélisation de la migration de juvéniles de tortue luth dans l’Atlantique.
  • Avril - Mai 2012 - Stage au sein du Laboratoire d’Etudes Géophysique et Océanographie Spatiales. Etude des impacts océanographiques des évènements El Niño Modoki sur la région de la Polynésie Française.

 

PARTICIPATIONS CONGRES

  • Février 2016 - Ocean Science Meeting (Nouvelle Orléans) Poster
  • Décembre 2017 - American Geophysical Union Fall Meeting (Nouvelle Orléans) Poster

 

DIPLOMES OBTENUS

  • 2013 - Master Océan Atmosphère et Surfaces Continentales Université Paul Sabatier (Toulouse)
  • 2012 - Master 1 Atmosphère Océan Continent Université Paul Sabatier (Toulouse)
  • 2011 - Master 1 Physique Chimie pour l’enseignement Université de la Polynésie Française
  • 2010 - Licence mention Physique Université de la Polynésie Française

La soutenance

  • Jeudi 13 septembre à 7h30 en salle de visioconférence de l’ESPE, campus de l'université de la Polynésie française
  • Soutenance publique.
FICHE CONTACT

ECOLE DOCTORALE DU PACIFIQUE (EDP)

  • Heures d’ouverture au public : du lundi au jeudi de 8h à16h et le vendredi de 8h à 12h
PLUS D'INFOS
Logo ED Pacifique UPF

L’école doctorale du Pacifique

L’école doctorale du Pacifique (ED469) est commune à l’UPF et à l’université de la Nouvelle-Calédonie. Pluridisciplinaire, elle réunit un ensemble de compétences autour des thématiques propres aux milieux insulaires du Pacifique.

Lire la suite

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.