• Accueil
  • >>
  • Soutenance de thèse de doctorat de Franky SACAULT
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Soutenance de thèse de doctorat de Franky SACAULT

ActualitésRecherche , Ecole doctorale , Thèses soutenuesRecherche
Date de l'événement : Jeudi, 28 novembre, 2019 - 09:00
Lieu : Salle de réunion de l'ESPE

Soutenance de thèse de Franky SACAULT sur le thème "Facteurs et perspectives de croissance. Refondation de l’économie polynésienne", jeudi 28 novrembre 2019 à 9h en salle de réunion de l’ESPE

  • Thème : "Facteurs et perspectives de croissance. Refondation de l'économie polynésienne"
  • Département : Droit, Economie et Gestion
  • Domaine : CNU 05 Sciences économiques
  • Spécialité : Macroéconomie
  • Directeur de thèse :

    • Christian MONTET, Professeur des universités de sciences économiques
  • Composition du jury :

    • Christian MONTET, Professeur des universités de sciences économiques, UPF, Directeur de thèse
    • Vincent DROPSY, Maître de conférences HDR en sciences économiques, UPF, Examinateur
    • Sylvain PETIT, Maître de conférences en sciences économiques,  UPF, Examinateur
    • André ZYLBERBERG, Directeur de recherche émérite, Paris School of Economics, Université de Paris Sorbonne, Rapporteur
    • Didier LAUSSEL , Professeur émérite de sciences économiques, AMSE, Université d'Aix-Marseille, Rapporteur

Résumé de la thèse 

Le modèle économique polynésien n'apporte pas de réponse aux besoins de la collectivité : il ne répond plus aux besoins d'emploi depuis presque deux décennies aboutissant à un sous-emploi aberrant (44% en taux d'emploi), à une inégalité extrême (Gini=0,4), à la pauvreté (30% de la population en dessous du seuil de pauvreté relative), à une productivité globale des facteurs très faible, voire anormalement négative, qui l'éloigne de la convergence économique des Nations grâce à la diffusion de la connaissance.

 

Dans sa leçon inaugurale au Collège de France, "Repenser la croissance économique", Philippe Aghion (2016) suggère d'examiner trois leviers de la croissance qui sont "inclusifs" au sens qu'ils tendent à accroître la mobilité sociale : l'éducation et la formation, et ce qui est peut-être plus surprenant, la flexibilité du marché du travail et celle du marché des biens et services. Ce sont les trois piliers du plan de transition de la recherche vers un nouveau modèle de croissance durable et inclusive.

 

La thèse utilise une modélisation immune à la Critique de Lucas qui a jeté une grande suspicion dans la communauté scientifique sur les grands modèles macro-économétriques institutionnels. La thèse rejette le TES usuel (Tableau d'Entrée-Sortie) des comptes nationaux inadapté au paradigme des micro-économies insulaires et construit un nouveau TES "Shadow Price" inédit à l'aide duquel elle démontre via une analyse récursive que ce modèle est arrivé à bout de souffle, inapte à répondre aux besoins d'emploi.

 

La recherche refonde l'économie polynésienne sur un nouveau marché de travail, distinguant à la suite de Jean Tirole (prix Nobel 2014) le poste de travail qui doit être soumis aux mécanismes du marché, de son occupant qui peut en être protégé. Un plan de transition devrait assurer dans un premier temps la viabilité de ce marché de travail exposé à la compétitivité internationale par une dévaluation interne et deux transferts macroéconomiques majeurs, entre les individus et entre les secteurs protégés et les secteurs exposés. La nouvelle affectation des ressources fonde un nouvel équilibre général, plus ouvert à la compétitivité dans un monde globalisé pour retrouver les incitations fondamentales à la connaissance, à la productivité et à l'innovation. Ce modèle emprunte une voie diamétralement opposée à celle du modèle qui a prévalu en Polynésie française, fondé sur le protectionnisme qui demandera toujours plus d'aide extérieure et dont la dynamique intrinsèque accentuera sa vulnérabilité aux fluctuations des transferts pour reproduire la crise auto-entretenue de 2008 ayant entraîné la perte de 8 000 emplois.

Parcours 

  • DEA Economie mathématique (Paris-I Panthéon-Sorbonne)
  • DESS Gestion (Institut d'Administration des Entreprises de Paris)
  • Diplômé de l'Institut de la Statistique des Universités de Paris
  • Maîtrise Mathématiques Appliquées aux Sciences sociales (Paris IX-Dauphine)
  • Maîtrise Economie Appliquée (Paris IX-Dauphine)

La soutenance

  • Jeudi 28 novembre à 9h en salle de réunion de l'ESPE, campus de l'université de la Polynésie française
  • Soutenance publique.

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.