Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Le développement de l'Institut sur le campus et à l'extérieur

International

La création de l'Institut Confucius de l'UPF

L’UPF entretient depuis 2008 un programme d’échange universitaire avec l’institut de la diplomatie de Chine, plus communément appelé China’s Foreign Affairs University (CFAU), Waijiāo Xueyuan en pinyin ou 外交学院.

 

Le 15 janvier 2013, le président Eric Conte et Mme Xu Lin, directrice générale du Hanban – le siège des Instituts Confucius à Pékin - ont signé un accord pour établir sur le campus d’Outumaoro un centre d’enseignement de la langue chinoise. Assistait à la cérémonie officielle M. Zhao Jinjun, ancien ambassadeur de Chine en France et président de l’Institut de la diplomatie de Chine.

 

Il a été prévu des formations diplômantes (préparation à la certification HSK) et également l’ouverture des enseignements de langue et de culture au grand public, y compris pour un usage professionnel.
Intégrés dans le milieu universitaire, les Instituts Confucius se doivent également de promouvoir les échanges culturels avec le pays d’accueil en organisant des événements (conférences, expositions thématiques, colloques, animations festives et artistiques, etc...). C’est un second volet non négligeable de leur mission.

 

L’Institut Confucius de l’UPF a donc pour vocation d’être une plate-forme d’excellence et de jeter des passerelles entre les cultures polynésienne, française et chinoise, un atout indispensable au XXIe siècle pour les jeunes du fenua. 

 

signature-confucius.jpg

 

DEVELOPPEMENT DE L’INSTITUT SUR LE CAMPUS ET A L’EXTERIEUR

Depuis sa création en 2013, l’Institut Confucius de l’Université de la Polynésie française a consolidé son rôle en termes d’apprentissage de la langue chinoise et de partage culturel mais également concernant les relations qu’elle entretient avec les entités chinoises sur le territoire et à l’étranger.

 

Sur le campus

developpement_confucius_darius_final.jpg

 

Sur le campus, l’Institut Confucius dispense des cours de mandarin auprès d’un public varié composé à la fois d’étudiants de l’UPF et d’apprenants externes. La création de l’Institut a suscité l’engouement de nombreuses personnes d’où l’augmentation croissante du nombre d’étudiants (UPF et extérieur confondus). En effet, au début, nous ne dénombrions pas plus de 150 personnes, contre plus de 400 personnes inscrites durant l’année scolaire 2016/2017 (393 étudiants de l’UPF et de l’ESPE et 74 personnes de l’extérieur).
Au début, le nombre d’inscrits ne représentait pas forcément le nombre d’étudiants présents. Beaucoup s’étaient orientés vers le mandarin par défaut. Toutefois, les cours étant devenus obligatoires pour les étudiants de l’UPF et de l’ESPE sous laforme de travaux dirigés (TD), l’assiduité a notablement augmenté, en même temps qu’a cru l’attrait de cette langue auprès de la population estudiantine.
A la demande des étudiants mais également grâce à la collaboration de l’Institut Confucius de l’UPFavec les services de l’Université de Polynésie française, les associations chinoises locales, le CFAU (Institut de Diplomatie de Chine à Pékin),leConsulat de Chine à Papeete et lesenseignants de l’UPF, de nombreuses activités ont pu voir le jour, tout autant diversifiées les unes que les autres : allant des traditionnelles fêtes chinoises telles que le Nouvel An Chinois etla fête de la mi-automne aux manifestations plus académiques avec des salons de mandarin et des interventions réaliséespar des personnalités reconnues, de Chine et d’ailleurs.
Avec le nombre croissant de personnes s’intéressant à la langue et à la culture chinoise, la bibliothèque de l’Institut s’est étoffée, proposant ainsi un nombre toujours plus grand d’ouvrages que le public peut consulter à sa guise. Il faut saluer ici le geste de Mme Jeannine Shui, qui a fait don de la belle collection d’ouvrages d’histoire de la Chine légués par son lettré de père.
Enfin, l’Institut Confucius propose un plus grand nombre d’examens internationaux : HSK, HSKK, et à partir de 2018, le YCT (YouthChinese Test).

 

En dehors du campus

developpement_confucius_darius_final2.jpg

 

En dehors du campus, l’Institut Confucius de l’UPF entretient des relations fortes avec le Si Ni Tong, qui englobe les dix associations chinoises locales les plus importantes, comprenant, entre autres, le Koo Men Tong et l’Association philanthropique, Wen Fa, etc.Certains cours de mandarins de l’Institut ont même été dispensés dans leurs locaux ; l’Institut Confucius a également des liens amicauxavec le Consulat de Chine de Tahiti.
D’autres institutions ont sollicité les services de l’Institut comme Air Tahiti Nui (ATN) à qui des cours ont été dispensés durant les années 2015, 2016 et 2017, ou le SEFI pour des travaux de traduction.
Nous faisons bien partie des Instituts Confucius francophones, mais la situation géographique de notre Institut facilite grandement, il est vrai, les relations avec les Instituts Confucius du Pacifique (notamment ceux de Nouvelle-Zélande etceux de Hawaii) avec lesquels nous avons déjà organisé des activités en commun.

 

developpement_confucius_darius_final3.jpgdeveloppement_confucius_darius_final4.jpg

Le rayonnement à l’extérieur de l’Institut a trouvé son symbole le plus fort dans le voyage linguistique et culturel organisé entre l’Institut de la diplomatie de Chine à Pékin et l’UPF. Il a eu lieu en novembre 2017 avec le déplacement en Chine de 10 étudiants et d’un professeur de la filière Langue Polynésienne pour une durée d’une semaine. Un voyage linguistique avait été tenté en 2014 mais le projet n’avait pas réussi à réunir suffisamment de participants. Il s’agissait pour le déplacement de novembre 2017 de permettre des échanges interculturels et interuniversitaires autour des chants, des danses et des musiques issus de la tradition polynésienne au travers d’un conte polynésien hautement significatif : la légende du cocotier.

 

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.