• Accueil
  • >>
  • EXPOSITION : Le Pihiti de Ua Huka dévoile son plumage à la bibliothèque universitaire
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

EXPOSITION : Le Pihiti de Ua Huka dévoile son plumage à la bibliothèque universitaire

ActualitésActualitésBibliothèques
Date de l'événement : Mercredi, 19 septembre, 2018 (Jour entier) au Samedi, 20 octobre, 2018 (Jour entier)
Lieu : Bibliothèque universitaire

Les étudiants de Géographie & Aménagement présentent leurs travaux de recherche sur cette perruche endémique des Marquises.

Vous connaissez tous le Omama’o, ou monarque de Tahiti, mais beaucoup moins le Lori ultramarin (Vini ultramarina) ou encore connu sous le nom de « Pihiti » ?

 

C’est ce constat accablant de départ qui a fait réagir des étudiants de 2ème année inscrits en licence Géographie & Aménagement à l’Université de Polynésie française. Ils ont décidé de porter à la connaissance du grand public cette perruche endémique de Polynésie, de la famille des Psittacidae, aux magnifiques dégradés de bleus, verts et blancs.

 

Cet oiseau est aujourd’hui menacé et en voie d’extinction. En effet, autrefois présent dans six îles des Marquises (Ua Huka, Hiva Oa, Nuku Hiva, Ua Pou, Tahuata et réintroduit sur Fatu Hiva) le Pihiti ne survit plus que sur celle de Ua Huka, la dernière île habitée d’humains, mais exempte de rat noir (Rattus rattus). Classée en tant qu’espèce "en danger" sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), cette perruche endémique compte parmi les trois Loris vivant en Polynésie, mais qui reste, encore, méconnue du grand public.

Origine du projet : une espèce volatile méconnue et menacée

 

Ce projet de sensibilisation voit le jour il y a deux ans grâce à la rencontre entre Anthony Tchékémian, maître de conférences en Géographie et Aménagement du territoire à l’UPF, et David Proia, initiateur d’un projet global de sensibilisation autour des oiseaux endémiques et menacés : « Vik'ura & Co ». Un travail similaire de recherche est donc mené en 2016 sur le Lori de Kulh, Vini kuhlii, ou encore « ‘Ura de Rimatara », travail qui est ensuite exposé à la bibliothèque universitaire fin 2016. En cette rentrée universitaire 2018, les porteurs de projet ont décidé de conforter ce projet avec un deuxième volet sur le Pihiti.

 

promotion_l2_geotiare_2017.jpg

Un travail universitaire au service de la protection de l’environnement et de la biodiversité locale

C’est dans le cadre d’un cours en deuxième année de licence de géographie, intitulé « Acquisition de données environnementales et techniques d’enquête qualitative » dispensé par Anthony Tchékémian, que les étudiants ont conçu ce projet. Sept équipes pluridisciplinaires se sont donc constituées pour brosser un portrait complet du Pihiti et tenter d’en saisir toutes les facettes : histoire, arts et culture, environnement, agriculture et sylviculture, santé et éducation, économie, aménagement et urbanisme. Après un travail de recherche documentaire, les étudiants se sont prêtés à l’exercice des entretiens semi-directifs auprès de personnes-ressources : universitaires, historiens, associations locales, guides de montagne, écrivains, élus…

 

« L’intention d’une telle collaboration est de permettre la transmission de réels messages environnementaux, patrimoniaux et sociétaux. (…) Le tout donne forme à un travail global qui permet de proposer des mesures de protection de ces perruches, mais aussi de valorisation de cette espèce endémique, afin que le développement humain puisse se faire en harmonie avec celui de ses oiseaux endémiques. » (Anthony Tchékémian, Maître de conférences en Géographie et Aménagement du territoire)

Les perruches endémiques, un emblème en devenir ?

Grâce à ce travail, en ambassadeurs de sensibilisation, ces étudiants espèrent améliorer de façon significative l’avenir de cet oiseau menacé. Espérons qu’après cette exposition, de nouveaux outils de sensibilisation pédagogiques puissent voir le jour, afin de conquérir le cœur des Polynésiens, petits et grands ! 

 

Cette exposition sera présentée dans le cadre des Journées du patrimoine 2018 organisée par la bibliothèque universitaire. Pour en savoir plus sur les Journées du patrimoine 2018 : cliquez ici.

Informations pratiques

  • EXPOSITION "LES 7 THEMES CAPITAUX DU PIHITI"
  • du mercredi 19 septembre au 20 octobre 2018
  • Hall de la bibliothèque universitaire – Campus d’Outumaoro
  • (Horaires de la bibliothèque : du lundi au vendredi de 7h30 à 19h / le samedi de 8h à 16h)
  • Entrée gratuite et tout public

 

affiche_pihiti_tchekemian-reluevd.jpg

Panorama photos de l'exposition "Les 7 thèmes capitaux du 'Ura" (novembre 2016)

BU - Inauguration des expositions "Natura maxima" et "Les 7 thèmes capitaux du ‘Ura" le 15 novembre 2016

ACTUALITéS

Deux étudiantes de l'UPF invitées à Rimatara dans le cadre de travail sur le Ura

L'UPF a été conviée par l'Association Rima'ura, pour célébrer le 27 avril 2017, la commémoration de l'introduction de 27 individus de Ura de Rimatara sur l'île d'Atiu aux Iles Cook.

Lire la suite
EVéNEMENTS
‘Ura de Rimatara

Les étudiants de Licence 3 Environnements océaniens et Géographie aménagement se mobilisent pour la valorisation du ‘Ura de Rimatara

Sous forme d’exposition thématique, les étudiants présentent leurs travaux de recherche sur cette perruche endémique de Polynésie menacée car méconnue du grand public. Du 16 novembre au 14 décembre 2016 à la Bibliothèque universitaire de l'UPF.

Lire la suite

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.