Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

Christine Perez

Equipe d'accueil EASTCO
Christine Perez

CV professionnel de Christine Perez (christinepereztahiti @ cloud.com)

Fonctions universitaires

  • Maître de conférences en Histoire des mondes anciens et médiévaux retraitée, chercheur associé

Parcours

  • 1970-1992 : Ingénieur CNRS au sein du Centre de Recherches d’Histoire Ancienne du CNRS de Besançon, devenu l’ISTA (Institut des Sciences et Techniques de l’Antiquité)
  • 1984 : Thèse d’Histoire de l’Antiquité soutenue à l’Université de Franche-Comté publiée au Belles Lettres en 1986 sous le titre « Monnaie du Pouvoir. Pouvoir de la monnaie ».
  • 1992-2016 : Maître de Conférence  en Histoire des mondes anciens et médiévaux à l’UFP devenue UPF

Domaines de recherche

Au sein de l'URA 0338 du CNRS, de 1970 à 1992, Analyse des formations sociales de l'Antiquité, j'intervenais à la fois dans le Secteur Esclavage/Dépendance et dans celui Fonctionnement du Pouvoir. Les recherches menées dans ces deux secteurs ont abouti sur plusieurs publications.

Depuis mon arrivée à Tahiti en 1992, au sein des équipes de recherches MAUI d’abord, puis EASTCO, mes recherches portent sur une approche historique des sociétés antiques et des sociétés traditionnelles du triangle polynésien d’avant la découverte, qui prend en compte une incontournable dimension anthropologique, et envisage de cerner les spécificités et le fonctionnement de sociétés même éloignées dans le temps et dans l'espace autour de deux concepts fondamentaux: cultures et sociétés générant des problèmes d'Identités, Différences et Intégration au sein des dites sociétés.

  • 1.- D’abord je privilégie  des thématiques qui ont été les miennes depuis de longues années : les formes de pouvoir, les moyens de contrôle idéologique qui permettent aux uns de légitimer leur domination, aux autres de l'intégrer comme telle. Vivre sans projet, c'est ignorer la teknè, cadeau prométhéen, c'est par là, refuser l'histoire.
  • 2.- Ensuite, cette historiè, elle se construit à partir de sources diversifiées : images, tradition orale que nombre de missionnaires ont eu tendance à appeler, non « littérature orale », comme nous en avons pris l'habitude, mais « littérature des illettrés », -lui reconnaissant donc, toutefois, le statut de littérature-, donc, préférons-lui désormais le terme reconnu par l’Académie Tahitienne d’ « Oraliture », les discours rapportés à travers le prisme de l'évangélisation. Tout y témoigne d'un même fonctionnement dans la prise de connaissance de l'Autre, le non-politès, le non-civis, le non-civilisé, le non-intégré à tels ou tels grands lignages rivaux, connaissance qui détermine irrémédiablement un rapport de force induisant la relation dominant / dominé. Le monde méditerranéen ancien dans sa plus large acception territoriale, le monde archipélagique polynésien, délivrent à travers une masse de représentations, des discours sur l'homme et le monde, sur l'homme en société et des théories sur la formation sociale à laquelle il appartient, sur ce tout dont l'homme socialisé est un élément inébranlable. Par ce biais, la formation sociale à laquelle il appartient, légitime et régénère par des rituels cycliques, ses dieux, le cosmos, l'histoire. La nature et la culture se réfèrent à un ordo, un dharma qui inscrit l'individu dans les contraintes d'un ordre social donné comme un ordre naturel aimé des dieux.
  • 3.- Enfin, force est de constater que les problématiques se recoupent. En effet, les sociétés prises en compte ici produisent des discours, des justifications, avec, quasiment, leur « mode d'emploi » :  ce mode d'emploi, il peut,  soit être inséré dans des codes juridiques, des institutions élaborées qui assignent à chaque individu sa place dans la société. C'est le cas des sociétés du monde grec et du monde romain de l'Antiquité classique où l'écriture est la référence essentielle. D'autres sociétés instaurent des pratiques de domination, légitimées à « fleur de peau », comme le marquage tégumentaire qui intervient comme partie intégrante de l'exercice du pouvoir dans les sociétés polynésiennes, en particulier chez les Maori des Marquises et chez les Maori de Nouvelle-Zélande ; cette pratique nous introduit au coeur de la ruse de la raison lignagère, qui permet à la structure hiérarchique des sociétés claniques de fonctionner et de se reproduire. Réaction / création fantasmatique de part et d'autre, pratiques communautaires produisant les signes du pouvoir et de l'intégration / exclusion sociale.  Mais, tant dans les mondes antiques, grec et romain, que dans le monde archipélagique polynésien, l'homme est un être « historique ». C'est par la création « idéo-logique » que s'accomplissent des nécessités générées par la vie en communauté et la mise au premier plan d'un petit groupe d' « élus » : aristoi, eugéneis, optimates, boni au sens cicéronien du terme, ari'i, 'Arioi, ra'atira, rangatira, tahu'a... Les hommes de l'Antiquité,  les Maohi  / Maori d'avant l'évangélisation, ont mis en branle des techniques de manipulation de l'ordre cosmique et humain déterminant une conception du monde et de la société.

Publications significatives

Ne seront évoquées ici que celles concernant les axes de recherches de l’équipe EASTCO et de manière chronologique.

  • Publication n° 1 : « Le suicide : mythes et réalités dans le triangle polynésien avant la découverte missionnaire », Suicide à Tahiti. Le paradoxe du suicide au Paradis. Éléments de compréhension et propositions de prévention, Actes de la 6ème conférence régionale Asie Pacifique de l’Association Internationale de Prévention du Suicide: “Prévention du suicide, un voyage à travers l’Asie et les îles du Pacifique”, 10-13 juin 2014, Papeete, sous la direction du docteur Stéphane Amadéo, Paris, L’Harmattan 2014, p. 115-129.
  • Publication n° 2 :Échappée Pacifique. Religion, pouvoir et société dans le triangle polynésien d’avant la découverte, Tome 2, préfacé par Hélène COLOMBANI, Conservateur en chef principal des Bibliothèques (AENSB Paris), collection Lettres du Pacifique n° 41, Paris, L’Harmattan 2014, 387 p.
  • Publication n° 3 : « L’eau du vaste océan austral : lieu et enjeu des rites de probation héroïque. Se « qualifier » pour assurer sa légitimité », L’eau dans le Pacifique, sous la direction de C. Berger & Jean-Luc Roques, Paris, L’Harmattan, 2013, Collection Portes Océanes, n° 24, Chapitre 1, p. 31-58.
  • Publication n° 4 : Échappée Pacifique. Religion, pouvoir et société dans le triangle polynésien d’avant la découverte, Tome 1, préfacé par Hélène COLOMBANI, Conservateur en chef principal des Bibliothèques (AENSB Paris), collection Lettres du Pacifique n° 30, Paris, L’Harmattan 2011, 331 p.
  • Publication n° 5 : « Identité à fleur de peau. Tatouage et stupeur missionnaire aux Marquises », à paraître dans 132ème Congrès National des Sociétés Historiques et Scientifiques, Images et imagerie, 16-21 avril 2007 Arles, avril 2007, p. 122-164.
  • Publication n° 6 : « Mythopoiétique de l’eau aux îles de la Société avant la rencontre missionnaire », 5000 ans de culture ultramarine pacifique, Papeete, Éditions Haere Pô, 2010, p. 77-101.

    Publication n° 7 : « Christianisation, phénomènes de cumul en Polynésie orientale d’avant la découverte missionnaire», L'évangélisation "historique" du Pacifique, XVII-XIXè,  Histoire et missions chrétiennes, 6, Les rivalités coloniales et missionnaires en Océanie, 1688-1902, 2008, p. 45-72.
  • Publication n° 8 : « Le voyage polynésien. Mythes et réalité », Explorations et voyages scientifiques de l’Antiquité à nos jours sous la direction de Christiane Demeulenaere-Douyère, Actes du 130e Congrès National des Sociétés Historiques et Scientifiques, La Rochelle, 2005, Paris, 2008, 622 p. (p. 529-542).
  • Publication n° 9 : « Le temps chez les Polynésiens d’avant la découverte missionnaire », Le Temps, Actes du 129ème Congrès National des Sociétés Historiques et Scientifiques, Besançon, 19-24 avril 2004, Paris, Collection des Actes des Congrès du CTHS, 2008, sous la direction de Claude Mazauric, p. 117-133.
  • Publication n° 10 : Cultures méditerranéennes anciennes. Cultures du triangle polynésien d’avant la découverte missionnaire. Les formes et les pratiques du Pouvoir, EPU, Coll. Sciences Humaines et Sociales, Paris, 2007, 674 p.
  • Publication n° 11 : « Vivre ensemble. Rituels, mythes et réalités du « mariage » polynésien », L’Homme et le Sacré, été 2007, n° 11, p. 6-17.
  • Publication n° 12 : « Comment la donner en mariage dans le triangle polynésien d’avant la découverte missionnaire ?» à paraître dans les Scritti in onore Luigi Labruna, directeur de la revue Index, Quaderni camerti di studi romanistici, 2008, 8 volumes, V, p. 174-198.
  • Publication n° 13 : « Chronique d’une mort annoncée : la mort du Captain Cook, un malentendu culturel », L’Homme et le Sacré, printemps  2007, n° 10, p. 5-11.
  • Publication n° 14 : « Mort des chefs et rituels d’ancestralisation en Polynésie d’avant la découverte » L’Homme et le sacré, n°9, janvier 2006/février 2007, p. 6-15.
  • Publication n° 15 : La Perception de l'insularité dans les mondes méditerranéen ancien et archipélagique polynésien d'avant la découverte missionnaire, EPU, Coll. Sciences Humaines et Sociales, Paris, 2005, 490 p. + Index, Biblio.
  • Publication n° 16 : « Préface » de l’ouvrage de Charles Teriianuanua MANU TAHI, L’histoire des sites et des ancêtres de l’île de Moorea, Éditions Veia Rai, Papeete, 2005.
  • Publication n° 17 : « Les rituels festifs de type « carnavalesque » dans l’hémisphère Nord antique et médiéval et dans les sociétés du triangle polynésien. Le cas particulier du cycle de ‘Oro à Tahiti », Hommages à  Monique Lévêque, Histoire, Espaces et Marges de l’Antiquité, tome 3, Besançon, Presses Universitaires Franc-Comtoises, 2004, p. 249-315.
  • Publication n° 18 : « Oralité et mythopoiétique polynésiennes au moment de la rencontre missionnaire », Le Grand Océan. Le temps et l’espace du Pacifique, contribution au troisième ouvrage collectif de l’équipe de recherches MAUI, Genève, Georg Éditeur, Collection Ethnos, 2003, p. 229-276.
  • Publication n° 19 : « Du Paradis à l’Enfer. Les Polynésiens emmenés en esclavage dans les îles à guano sous domination péruvienne », Routes et Marchés d’Esclaves, Actes du XXVI Congrès du Groupe International de Recherches sur l’Esclavage Antique (GIREA), Besançon, 27-29 septembre 2001, Presses Universitaires Franc-Comtoises, Paris, Les Belles Lettres, 2002, p. 209-253.
  • Publication n° 20 : « Parole/Écriture. Oraliture/Littérature dans le monde polynésien d’avant et d’après la découverte », Écrire à la croisée des îles, à la croisée des langues, Actes du Colloque de l’Association CORAIL et du Groupe de Recherches Transculture (UFP), Nouméa, 26-28 novembre 1998, Nouméa, Éditions île de Lumière, 1999, p. 30-71.
  • Publication n° 21 : « Identités, différences, Processus d’intégration et/ou d’exclusion sociale. Les invariants socio- culturels, enjeux complexes des sociétés anciennes et traditionnelles », Nouméa, Actes du Colloque International de l’Association CORAIL, « Éducation et culture », 12-15 novembre 1997, Nouméa, Éditions île de Lumière, 1998, p. 39-73.
  • Publication n° 22 : « Mythopoiétique et colonisation des îles et des archipels du grand Océan austral : L’épopée des Maui des Tonga », Dialogues d’Histoire Ancienne, 24, 1, 1998, p. 185-270.
  • Publication n° 23 : « Héraklès, Dionysos, Les Maui. Le périple d’Héraklès en Occident, de Dionysos en Orient et en Inde et l’« épopée » des Maui tongiens », D’île en île Pacifique, Paris, Klincksieck, 1999, p. 45-90.
  • Publication n° 24 : « Une conception du monde inscrite dans la peau : le tatouage polynésien », L’Archéologue. Archéologie Nouvelle, Paris, Éditions Errance, n° 38, octobre/novembre 1998, p. 42-47.
  • Publication n° 25 :« Au cœur du Grand Océan austral : les îliens Maori », Actes du Colloque CORAIL, La mer : espace, perception et imaginaire dans le Pacifique Sud, Paris, L’Harmattan, 1997, p. 137-177.
  • Publication n° 26 : « Fantasmatique égéenne, fantasmatique polynésienne », Le Pacifique, Odyssée de l’Espèce, Paris, Klincksieck/Didier, 1996, p. 141-231.
  • Publication n° 27 : « La femme en amont et en aval de la vie de l’homme. Son rôle dans les rituels liés à la naissance et à la mort dans le monde grec ancien et dans les sociétés traditionnelles du triangle polynésien », Actes du Colloque CORAIL, La femme entre tradition et modernité, Nouméa, novembre 1995, Paris, L’Harmattan, 1996, p. 111-146.
  • Publication n° 28 : « Tatouage dans les mondes anciens et tatouage polynésien : prolégomènes à une problématique d’analyse comparée », Actes du Colloque Corail, Parole, Communication et Symbole en Océanie, Nouméa novembre 1994, Paris, L’Harmattan, 1995, p. 247-269.

    Cultures méditerranéennes anciennes. Cultures du triangle polynésien d’avant la découverte missionnaire. Les formes et les pratiques de discours,  en cours de publication.

Site internet

/

PLUS D'INFOS

Equipe d’Accueil Sociétés Traditionnelles et Contemporaines en Océanie (EASTCO EA 4241)

Equipe d’Accueil Sociétés Traditionnelles et Contemporaines en Océanie (EASTCO EA 4241)...

Lire la suite

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.