• Accueil
  • >>
  • « Le comique dans la tradition orale et la littérature contemporaine tahitiennes : vision du rire, vision du monde »
Version imprimableEnvoyer par mailPDF version

« Le comique dans la tradition orale et la littérature contemporaine tahitiennes : vision du rire, vision du monde »

EvénementsAgendaRecherche
Date de l'événement : Mercredi, 31 août, 2016 - 14:00
Lieu : Amphi E - UPF - Tahiti
Goenda TURIANO-REEA

Soutenance de thèse en doctorat de Goenda TURIANO-REEA : « Le comique dans la tradition orale et la littérature contemporaine tahitiennes : vision du rire, vision du monde », jeudi 1er septembre 2016 à 9h00, amphi E

  • Département : Langues, littératures et sciences humaines
  • Discipline : Langues, littératures arabes, chinoises, japonaises, hébraïques, d’autres domaines linguistiques… (CNU 15)
  • Spécialité : Langues, littératures et civilisations polynésiennes

 

À Tahiti, il n’existe aucune recherche sur les « mots du rire » en tahitien démontrant une manière de penser le monde. L’intérêt de cette étude est de révéler une réalité d’un point de vue interne ainsi que des processus inconscients qui régissent le rire de et dans la société tahitienne. Cette thèse a pour objectif de définir la spécificité du comique de la tradition orale et de la littérature contemporaine tahitiennes au travers des ’ūtē ’ārearea (chants comiques traditionnels) dans le cadre des fêtes culturelles du mois de juillet à Tahiti de 1986 à 2014 et de deux pièces de théâtre, Te pe’ape’a hau ’ore o Pāpā Pēnū ’e Māmā Rōrō de Maco Tevane (1972, rejouée en 2011), et E’ita ïa, de John Mairai (1989). 

 

En inscrivant cette analyse dans un cadre conceptuel et méthodologique sémiolinguistique et psychocritique, nous supposons qu’il est possible d’abstraire, par la superposition des textes du corpus de recherche, un substrat constitué d’invariants qui concourent à la production du sens. 

La soutenance se tiendra le jeudi 1er septembre 2016 à 9h00, amphi E, université de la Polynésie française.
Entrée libre et ouverte à tous.

Biographie de Goenda TURIANO – REEA

Après une licence en « Langues et Cultures Régionales » obtenue à l’université française du Pacifique (UFP) en 1995, Goenda TURIANO-REEA s’inscrit à l’École Normale Mixte de la Polynésie française (1995-1999) et devient enseignante dans le primaire (1999-2001), puis dans le secondaire (1999-2001).

 

En 2006, elle intègre l’École Normale Mixte de la Polynésie française en tant que formatrice en Langues et Cultures polynésiennes (LCP).

 

En 2010, elle décide de reprendre ses études et obtient un master en Sciences de l’Éducation et de la Formation (DCARP) à l’Institut supérieur de l’enseignement privé de Polynésie (ISEPP).

 

À ce jour, elle forme les futurs enseignants à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation de la Polynésie française (ESPE).

Goenda TURIANO-REEA termine ses études universitaires par un doctorat en Langues, littératures et civilisations polynésiennes dans le laboratoire EASTCO de l’université de la Polynésie française.
 

PLUS D'INFOS

Faire une thèse de doctorat à l'UPF

Faire une thèse de doctorat à l'UPF dans des thématiques de recherche regroupées au sein de 4 laboratoires, une unité mixte de recherche et deux structures fédératives...

Lire la suite

Prochainement, abonnez-vous à la lettre d'information de l'UPF.