Université de la Polynésie Française - Tahiti

Les instances universitaires

La loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités, applicable à l’UPF, a considérablement modifié l’architecture institutionnelle de notre établissement public d’enseignement supérieur et de recherche. Un chapitre de cette loi est exclusivement consacré à la nouvelle gouvernance. Pour en savoir plus sur cette réforme et mieux comprendre la réforme LRU, consulter le site Nouvelle université

Le président et son équipe

  • Le président assure la direction de l’université et a autorité sur l’ensemble des personnels. En tant qu’autorité exécutive, il prépare et met en œuvre le contrat pluriannuel d’établissement avec le ministère et conclut les accords et conventions au nom de l’université. Il est ordonnateur des recettes et des dépenses du budget de l’université. Il est responsable du maintien de l’ordre. Il est élu pour un mandat de quatre années à la majorité des membres élus du conseil d’administration.

Professeur des universités, M. Eric Conte a été élu président de l’université de la Polynésie française le 23 juin 2011.

  • Les Vice-Présidents Le président de l’université est entouré de quatre vice-présidents :
    - Conseil d’administration : Patrick Capolsini, maître de conférences en informatique ;
    - Conseil scientifique : Pascal Ortega, professeur des universités en physique ;
    - Vie étudiante : Vincent Dropsy, maître de conférences en science économique
    - Enfin le vice-président étudiant, Andrew Jean, est le porte-parole de ses camarades au sein des différentes instances de réflexion.
  • La Direction générale des services Sous l’autorité du président de l’université, le directeur général des services est chargé de la gestion de l’établissement. Nommé par le ministre de l’enseignement supérieur sur proposition du président de l’université, il se situe à l’interface entre l’équipe de direction, les services centraux, les services communs et ceux des départements et laboratoires.
  • Les chargés de mission
    - Relations Internationales et francophonie
    - Formation continue
    - Stratégie numérique
    - Suivi du passage aux Responsabilités et compétences élargies
  • Les directeurs de département
    - Droit/Économie-gestion
    - Lettres, Langues et Sciences Humaines
    - Sciences

Les instances de décision et de consultation

  • Le conseil d’administration (CA) détermine la politique de l’établissement. A ce titre, il vote le budget après un débat d’orientation budgétaire. Il approuve les accords et conventions signés par le président. En outre, il répartit sur proposition du président, les emplois affectés à l’université. Il adopte les règles relatives aux examens et approuve le rapport annuel du président. Pour accéder à l’intranet du conseil d’administration, cliquez ici.
  • Le conseil scientifique (CS) donne des avis sur les orientations des politiques de recherche, de documentation scientifique et technique ainsi que sur la répartition des crédits de recherche. Il est consulté sur les programmes de formation initiale et continue. Il donne en outre son avis sur la qualification à donner aux emplois d’enseignants-chercheurs vacants ou sur les demandes de création d’emplois et sur toutes les questions que le président juge utile de lui soumettre. Il peut émettre des vœux. Pour accéder à l’intranet du conseil scientifique, cliquez ici.
  • Le bureau élargi est créé auprès du président qui le préside et le convoque. Cette instance est saisie de toutes questions notamment en matière pédagogique, scientifique, administrative, financière et statutaires. Il reçoit les informations du président, débat des orientations générales et donne son avis notamment sur les questions portées à l’ordre du jour du conseil d’administration.
  • La commission des études et de la vie étudiante (CEVE) prépare les délibérations du CA concernant les enseignements de formation initiale et continue, les demandes d’habilitation, les projets de nouvelles filières et l’évaluation des enseignements. Elle donne son avis sur les modalités de contrôle des connaissances. Cette commission est en outre consultée sur les mesures de nature à permettre la mise en œuvre de l’orientation des étudiants et de la validation des acquis et à faciliter leur entrée dans la vie active. Elle donne également son avis sur les questions relevant des activités culturelles, sportives, sociales ou associatives offertes aux étudiants. Elle examine les mesures de nature à améliorer les conditions de vie et de travail, notamment les mesures relatives aux activités de soutien, aux œuvres universitaires (restauration, hébergement…) aux services médicaux et sociaux, aux services de documentation. Elle est consultée sur les mesures d’aménagement de nature à favoriser l’accueil des étudiants handicapés.
  • La commission budgétaire et financière est informée des questions relatives à la préparation et à l’exécution des délibérations budgétaires et aux comptes de l’université. Elle donne ses avis en prenant en compte la logique de performance. Elle est associée au travail préparatoire à la mise en place des nouvelles responsabilités en matière budgétaire et comptable. Elle est consultée sur les choix budgétaires, notamment sur la répartition des crédits entre les composantes et les services communs.
  • Le comité technique (CT) est consulté sur les problèmes relatifs à l’organisation et au fonctionnement des services et au recrutement des personnels. Il est également consulté sur la politique de gestion des ressources humaines.
  • Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est une instance consultative présidée par le président de l’université ou son représentant. Il est constitué de membres nommés pour 3 ans, représentant l’administration, le personnel, les usagers. Le comité contribue à la protection de la santé et à la sécurité des agents dans leur travail. Il est consulté sur les règlements et les consignes que l’administration envisage d’adopter en matière d’hygiène et la sécurité.
  • Le conseil de la documentation se prononce sur les questions relatives à la bibliothèque universitaire et la médiathèque.
  • Le conseil de l’école doctorale se prononce sur les questions concernant cette école : son organisation, son fonctionnement pédagogique, la répartition des bourses de master recherche, l’attribution des aides financières à la mobilité et des allocations de recherche ainsi que les modalités de choix des bénéficiaires des allocations et le dispositif de suivi des doctorants. Il veille au respect des principes de la charte des thèses de l’établissement. Il est composé des enseignants-chercheurs élus au conseil scientifique et des directeurs de laboratoires mais également de représentants des étudiants et des personnels BIATOS et des personnalités extérieures. Il donne un avis sur les points relevant des activités de recherche : thèses, bourses de recherche, projets professionnels des doctorants.

La représentation des étudiants aux instances universitaires

Les étudiants sont représentés au sein des instances universitaires. Ils sont ainsi force de proposition dans les organes consultatifs et partie prenante des décisions au sein du conseil d’administration. Les représentants étudiants sont élus pour deux ans.

Le vice-président étudiant élu du conseil d’administration est l’interlocuteur privilégié des représentants étudiants des autres universités.

Affichage officiel

Le lieu d’affichage officiel de l’Université de la Polynésie française est fixé dans le hall d’entrée du bâtiment A, niveau supérieur. Y sont notamment publiés les arrêtés pris par le Président de l’université et les délibérations du conseil d’administration.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l’université, consultez les statuts de l’UPF en cliquant ici